Le conseil municipal

  • Maire de la commune : Laurent Chenu
  • Les adjoints :
    • Frédéric SIGNORI
    • Frédéric BREGAND
    • Joël CHEVASSUS
  • Les conseillers Municipaux :
    • Alexandre BALLOCH
    • Sabrina CHAPUIS
    • Nicolas GEY
    • Jérôme GOUSSET
    • Françoise MARTIN
    • Chantal PIZARD
    • Jean-Paul ROY

 

Compte-rendus des Conseils Municipaux

Présentation

Étrepigney est un village situé sur la rive gauche du Doubs, en lisière de la forêt de Chaux, bordé au nord par le ruisseau de la Doulonne.

Nom des habitants : Éstrepignaciens

Géographie

  • Superficie : 1 560ha dont 474ha de bois communaux dans la forêt de Chaux
  • Habitants : 435
  • Altitude: de 207m à 262m
  • Canton de Dampierre

Patrimoine

Mairie, salle polyvalente, musée Joseph Martin, troupe théâtrale, batterie fanfare, société de chasse, société de pêche, syndicat de bouilleurs de cru, association des villages de la forêt de chaux…

Contexte communal

La commune d’Étrepigney se situe dans la partie Nord du département du Jura, elle appartient au canton de Dampierre et à l’arrondissement de Dole. Localisée sur la rive gauche de la vallée du Doubs, elle bénéficie de la proximité de l’axe de communication routier entre Dole et Besançon et, également, d’un accès rapproché à l’autoroute A36 par l’échangeur de Gendrey. Placée à 20 km de Dole et à une trentaine de kilomètres de Besançon, la commune d’Étrepigney permet à ses habitants de rejoindre, en voiture, la sous-préfecture du Jura en une vingtaine de minutes et la capitale Franc-Comtoise en moins de 40 minutes.

La superficie de la commune est de 1560 hectares ; le village est situé à une altitude moyenne de 225 mètres.

Le territoire d’Étrepigney s’étend entre la rivière du Doubs qui fait sa limite au Nord et la forêt de Chaux, vaste espace forestier avoisinant 21 000 hectares, qui recouvre, en allant vers le Sud, 80% environ de la superficie totale de la commune.

Entre la vallée du Doubs et le plateau de la forêt de Chaux, le relief de coteau, plus ou moins marqué, a vu s’installer les habitations d’Étrepigney. Comme la plupart des villages voisins (Our, La Breteniere, Plumont), le village d’Étrepigney s’est construit sur le coteau, à la lisière de la forêt, à la faveur et au débouché d’un vallon modelé par le ruisseau de la Chirelle.

Étrepigney comprend également le hameau de Cinq Cens, détaché à un kilomètre à l’Ouest du village et qui se compose d’une partie plutôt ancienne, en contre-haut du ruisseau de la Doulonne, et d’un lotissement s’organisant autour de la rue du Val Fleuri. Enfin, on notera également la présence d’un moulin, le long de la Doulonne, avant d’entrer dans le bourg d’Étrepigney, par le Nord-Ouest, ainsi qu’au Sud-Est, les bâtiments de la Châtelaine, près de la sixième colonne miliaire, carrefour des routes forestières du Brenot et du Grand Contour.

Faisant partie du bassin versant du Doubs, le territoire est marqué par des crues fréquentes et hivernales provoquées par cette imposante rivière au cours sinueux et qui peuvent parfois dépasser la petite digue formée par la Route Départementale. Sur le finage coule également un petit affluent du Doubs, la Doulonne, grossie par le ruisseau de la Chirelle, un ruisseau provenant de la forêt de Chaux et qui traverse le village.